Elle avait tout pour plaire : couleur, matière, patron testé... mais c'est un flop. Je reprends par le menu :

1. l'idée : Cet hiver ont fleuri en boutique les jupes en velours à grosses côtes, longueur genou, avec ou sans boutonnage devant. Celle-ci, de chez Comptoir des cotonniers, si je m'en rappelle bien m'avait tapé dans l'oeil.

E485EF2E-3E94-41CE-94BE-A21B709F2987

2. le tissu : Ni une, ni deux, je commande aux Coupons de St-Pierre un coupon de velours cognac qui sur le papier le site semblait parfait. J'aurai pu regarder précisément son poids et sa composition. Mais ça aurait été mal me connaître! Et à l'arrivée du tissu, forcément, il était mou, mais vraiment mou.

82577-thickbox_default

C'est pas la bonne couleur, mais ca te donne idée de mon absence de jugement sur le coup. On est pas vraiment sur du velours avec de la tenue.

3. le patron : Là, aucun doute n'était permis! Charlotte de République du Chiffon était l'élue. Je l'avais déjà cousue (ici) en velours noir à fines côtes et elle était (à mes yeux) parfaite. Donc forcément avec ses pans, ses poches plaquées, elle serait LE patron.

113941713

Tu le vois le potentiel?

113982394

Trop fac'

4. La rencontre : Malgré toute ma bonne volonté, des finitions soignées au biais Liberty sur l'envers, des incantations à Ste Chiquita patronne des tissus revêches, le constat était là. Charlotte et mon tissu n'était pas compatibles. Telle une psychologue M6 aux calculs douteux et aux méthodes scientifiques hasardeuses issue de "Mariés au premier regard", j'avais raté mon coup. Je me suis retrouvée avec une jupe aux plis mous, à l'ourlet ondulant... La longueur au genou n'arrangeait rien, la preuve :

midi

5. La tentative de sauvetage : Perdue pour perdue, cette jupe allait être raccourcie. Avec un peu moins de poids, j'avais espoir qu'elle ondule moins mais cet espoir était vain. J'avais accepté d'idée que je ne la porterai jamais (même si j'avais bien les boules, on va pas se mentir). Pourtant je l'avais soignée

IMG_3891    IMG_3893    IMG_3892

6. L'épilogue heureux : Une copine fêtait le 7 mars ses 50 ans et comme surprise, la bande de copines avait décidé de lui faire un album photo avec des photos de nous "façon 1970" en détournant des images d'époque existantes ou en en créant de toute pièce (ambiance, objets d'époque, etc.). C'est comme ça que ma Charlotte ondulante est revenue sur le devant de la scène et que celle qui ne devait jamais être portée aura quand même eu son heure de gloire.

70

7. La conclusion honnête : Passée la prise de vue façon 70's, elle ne reverra peut-être jamais la lumière du jour... sauf ce matin pour être prise en photo.

face poche

Et elle godaille pas uniquement parce que j'ai la main dans la poche...

face sans

Je me rends compte qu'en photo, elle passe presque. Mais je peux vous garantir que portée, en "en vrai", elle s'affaisse de partout et n'ai clairement pas jolie. Bref elle sera démontée et je vais récupérer le zip invisible qui, pour le coup, ne l'est carrément pas.