FUCKlogo

Faisant dorénavant partie de la Fédération Universelle des Créatives Kamikazes, je ne pouvais pas laisser passer ce premier mois de d'adhésion sans publier.

Je profite de cette première participation pour vous placer ni vu ni connu le sac à tarte que j'ai cousu pour ma belle-mère à Noël. On pourrait y voir une forme d'usurpation, je préfère voir dans cette participation un respect stricto sensu d'une des règles du F.U.C.K club:

"La première règle du club, c'est qu'il n'y en a pas."

Reprenons : il s'agit donc d'un sac à tarte cousu pour offrir parce que ma belle-mère trouvait que c'était pratique et je n'avais jamais rien cousu pour elle. Pour le choix des tissus, du classique pour ne pas me tromper, et du vichy parce que c'est quand même drôlement chouette (même si ça l'était moins de 1940 à 1944).

Toujours le même tuto de départ, celui de Sitôt dit, Sido fait! que j'aime bien. Je me contente juste de rallonger les anses. Comme c'est mon 3ème, je me suis contentée d'aller regarder les mesures et hop... roule ma poule!

coin

Je m'étais ajouté une petite difficulté, des carreaux, ce qui impliquait des raccords... mais aussi des facilités pour couper mon tissu. Il suffisait de suivre les lignes! En même temps, des gros carreaux et un projet simple, j'allais forcément gérer.

raccord

La preuve, regarde un peu ces raccords! Pas mal, hein... jusque-là.

sac entier

C'est au moment de la vue d'ensemble que j'ai vu le truc, ou la couille dans le potage comme on peut dire un jour de F.U.C.K club (je m'interroge d'ailleurs sur l'origine de cette expression... mais c'est sans rapport avec mes raccords). Tu la vois, toi aussi la connerie de fille trop confiante qui s'est concentrée sur les raccords de carreaux sans les compter? Je te la mets en gros plan. Tu vas comprendre :

pas raccord

Voila, voila! J'aurai pu tout démonté pour recaler tout ça... mais je me suis contenté de dire F.U.C.K et pour la peine, je vais expier en vous révélant mes travers de janvier :

1. j'ai trouvé une super recette de caramel au beurre salé... tellement super que je m'interdit d'en faire trop souvent pour ne pas bouffer le pot entier à la cuillère (monsieur pourrait en attester).

2. j'ai ramené la crotte de leur chien à mes voisins. En décembre, mon père l'avait pris en flag et je leur avais ramené la crotte dans une pelle après avoir vu le clebbard rentrer chez eux (le mec avait quand même essayé de me faire croire que c'était pas son chien!!). Il y a 15 jours, des copains venaient manger chez nous et la copine m'a dit en fin de soirée qu'il y avait des crottes de chien devant chez nous. Je suis descendue, en mode ninja entre les lasagnes et le gâteau au chocolat (avec caramel au beurre salé, sic) et ai mis les crottes en question devant chez les voisins. Si c'était pas les leurs, tant pis! J'ai kiffé.

3. on a fait des galettes avec mes élèves. Un élève a éternué au-dessus d'une des deux galettes... dans le doute, je n'en ai mangé aucune. Mais comme je suis gentille maîtresse, j'ai fait semblant et ai dit que je l'avais trouvé très bonne. Ils étaient ravis.

Tissus utilisés : vichy à gros carreaux des coupons St Pierre et voile de coton marine du marché de la Plaine (Marseille)