Avec Anaïs et Charlotte, nous avons un tas de choses en commun : nous avons arrêté de fumer ensemble (ou presque), nous cousons et nous regardons TopChef. Et quand nous regardons TopChef, nous le faisons en "papotant" sur facebook. C'est au cours d'un de ces échanges culinairement actifs qu'Anaïs nous a proposé de l'accompagner dans la couture d'un sac "week-end" d'Aime comme Marie. 

Evidemment nous avons accepté, évidemment j'ai demandé que le délai soit reculé... évidemment je m'y suis lancée tranquillement sans vraiment m'inquiéter. J'avais mes tissus : gabardine déjà utilisée pour le gilet de cowboy pour l'extérieur, et une taie d'oreiller commandée pour le motif il y a au moins deux ans en solde chez les 3 suisses.

image

En lisant et relisant les explications, en les re-relisant je les trouvais succinctes et n'étais pas convaincue par la technique du "ravioli". Pourtant comme je vous l'ai dit, je suis culinairement avertie! Je dois vous avouer que j'ai énormément de mal à suivre des consignes que je ne comprends pas ou qui ne me semblent pas logiques (comme ce fut le cas ici). Je me suis également rendue compte que je préférais les photos aux schémas, les trouvant souvent plus parlantes et plus claires. Surtout quand comme moi on est plus quiche que ravioli... 

image

(je vous montre l'original... quand même vraiment joli)

Mais revenons à mon sac: proportions modifiées pour coller avec une fermeture éclair de 60cm et non 70cm. De cette refonte des mensurations a sûrement découlé le léger surplus de tissu sur les faces (un petit pli creux en bas et il n'y paraît plus). Et au final c'est loin d'etre le plus grave. 

 image

Bref voici mon sac... et sa face inversée, objet de mon courroux. Je me suis trompée en montant la dernière face du sac et résultat la doublure est sur le dessus, et la face extérieure et sa jolie étiquette à l'interieur. Bref je me suis arrêtée là. Ce joli sac sera un jour fini, la face inversée décousue et remontée correctement. Je lui coudrai ses anses. Mais pour le moment, je lui fait la tronche et refuse d'y retoucher! Il attendra mon retour de vacances. 

 image

Le plus râlant dans l'histoire : avoir réussi le premier ravioli (montage des faces du sac) et pas le second. Et aussi, quand même, le fait que mon joli porte-étiquette se retrouve à l'intérieur...

 image

Pour retrouver les sacs des copines plus raviolistes que moi, cliquez sur leurs photos...

fev 039

Une maîtresse en maillot de bain

IMG_7979 2

Et puis la neige, elle est trop molle

Je tiens quand même à dire en passant que je vénère Lorène qui, si elle est avec nous devant TopChef et sur facebook, a botté en touche concernant la couture de ce sac. Heureuse idée!

image